Deux rivaux, un seul compartiment ... [PV désolé les filles xD ; AKIRA]

Aller en bas

Deux rivaux, un seul compartiment ... [PV désolé les filles xD ; AKIRA]

Message par Hikaru Shindo le Sam 3 Jan - 21:10

C' était une belle journée qui commençait en ce 1er Septembre, entendons-nous bien, dans le pays dans lequel nous nous trouvons, une belle journée était synonymes d' un jur nuageux, sans pluis, sans vent, mais aussi sans soleil! Des yeux vert kaki s' ouvrirent dans la chambre numéro 31 du célèbre "Chaudron Baveur", qui se trouvait dans la capitale de l' Angleterre, c' est-à-dire, Londres. Quelques mèches blondes vinrent gêner la vue du garçon de 13ans, qui eut du mal à s' habituer à la luminosité de sa chambre. Ses yeux se fermèrent, et se réouvrirent, et cela, plusieurs fois, pour ensuite se poser sur le plafond sombre de sa petite chambre.
L' adolescent l' observa d' un regard vide, et encore endormi, durant une bonne vingtaine de secondes, plus longtemps peut-être, avant de s' asseoir sur le bord de son lit, qui grinça légèrement, et d' éteindre son réveil qui venait de sonner, lui signalant qu' il était l' heure de se lever. Hikaru ferma les yeux quelques secondes, avant de s' étirer tout en baillant. Le garçon se leva après plusieurs secondes d' inactivités, et se dirigea vers la fenêtre, qu' il ouvrit, afin de respirer l' air frais du matin. En se rappellant de la veille, il ne put s' empêcher de sourire ...


Flash-Back..:

Un avion venait de se déposer sur une des nombeuses pistes d' attrissages de l' aéroport de Londres. Parmis les passagers, un couple se faisait remarquer, à cause de leurs tenues typiquement japonaise, et de leur sujet de conversation. Quelques mètres derrière ce petit couple, trainait Hikaru, qui lui, était habillé d' un tee-shirt noi neutre, avec un jean. Il était gêné par l' attitude de ses parents, et lorsqu' ils pénétrèrent dans l' aéroport, toute leur conversation était suivie par les voyageurs qui les entouraient, curieux.

- C' est génial mon chéri! Hikaru, un pofessionnel du Go! Mon dieu, et die que cette année sera sa 3ème dans son école de Go! Déjà... Le temps passe trop vite!

- Et oui! Notre petit garçon va peut-être même devenir Maijin!

Répondit le père, tout fièrement, en essayant de parler du go, en utilisant du vocabulaire qu' il avait du mal à retenir, malheureusement pou Hikaru. Celui-ci se rapprocha de ses paternels, qui se dirigeaient vers les tapis mécaniques, pour récupérer les valises, sous les egards interrogatifs des gens qui se demandaient surement ce qu' était le "Go", et ce que voulait dire "Maijin". Ramenant une mèche blonde qui le gênait, derrière son oreille, il dit doucement :

- Papa, le terme est "Meijin", et non "Maijin"... Et parlez moins fort, on se fait remarquer... Je ne sais même pas si je veux tenter de devenir un professionnel, je veux juste jouer quelques fois, le Go n' est qu' un passe temps --'

Mais ses parents n' en firent qu' à leurs têtes, ignorant les parole de leur fils unique, voulant à tout prix que celui-ci devienne connu. Tout à coup, de petits gémissemets, comme-ci un gamin pleurait, se fit entendre, provenant de la capuche de l' adolescent, d' où sortit un petit être, avec de longs cheveux violets bleutés, habillé tel un maître de Go, d' une époque ancienne. Les larmes aux yeux, il alla se placer devant le visage de son sorcier en disant :

- Ne me dis pas que tous mes bons conseils que je t' ai donné, n' ont à servi à rien Hikaru! Tu rigoles quand tu dis que tu ne veux pas tenter le go en Professionnel ?! Ne me fais pas ça, tout mais pas ça Hikaruuuuu! Tu as un talent, un veritable talent, tu ne vas pas laisser ce grand talent dans un coin ?!!!!!!

On aurait pu crorie que Sai devenait histérique. En prononçant sa dernier phrase, il tenait le col d' Hikaru, en le serrant, sur le point de pleurer. Hikaru observa les yeux de merlans frit que faisait son Shugo Chara. Il soupira, agacé par Sai, mais aussi amusé par sa réaction. Il chassa Sai, en secouant sa main devant lui, comme quand on chasse une mouche, mais invisible, aux yeux des moldus. Il haussa les épaules, comme réponse, ne voulant pas répondre. Lui seul pouvait voir le Shugo Chara, étant sorcier, et il ne souhaitait pas passer pour un fou en parlant tout seul, à travers les yeux des voyageurs.
Une fois arrivés prêt des tapis roulant, qui ammenés les valises des voyageurs, sortis tout droit des avions, Hikaru attendit sa valise, et quelques secondes plus tard, sous les "Oooh! C' est quoi ce truc qui fait bouger les sacs Hikaruuuu oO ..?" de Sai, l' adolescent s' ampara enfin de ses affaires, observa sa montre, impasciemment, avec un sourire aux lèvres... Plus que cinq secondes ...Quatre secondes ... Trois secondes ... Deux... Un ....
Une sonnerie retentit dans le sac à main de sa mère... Le sac ouvert, la femme s' empara de son petit appareil, qui venait de se déclencher. Un regard terrifié apparut sur le visage de la femme, suivit du même regard, sur le visage du père, aussi. Parcontre, su le visage du jeune Shindo, un grand sourire apparut. Toute la famille Shindo savait ce que voulait dire la sonnerie de cet appareil : Dans leur maison, des mouvements se faisaient percevoir, par les capteurs mis en place, il y a quelques années. La mère Shindo sortit un petit porte-monnaie, qu' elle mit dans la mains de son fils, l' embrassant sur la joue, pour ensuite dire :

- Ton père et moi retournons à Tokyo pou voir ce qu' il s' y passe! Tu es un grand garçon, tu peux te rendre à la garre tout seul demain, nous te faisons confiance! Aurevoir mon coeur!

Après de rapides adieu, les parents du garçons s' en allèrent, pour prendre le prochain avion, qui les ramenerait dans leur ville. Ils avaient l' air de penser qu' Hikaru était triste, que ses parents ne puissent pas l' accompagner jusqu' à la gae, mais c' était tout le contraire. Il se sentait enfin libre, liberé de ses parents qui le couvent un peu trop à son gout! Sai observa son sorcier, attendant que celui-ci explique ce qu' il avait fait, pour déclencher le système de surveillance d' aussi loin. Mais son sorcier ne lui répondit toujours pas. Le shugo chara suivit le garçon, qui se dirigea, valise en main, en dehors de l' aéroport. Une fois sortit, ils se dirigèrent tout deux vers l' abris-bus le plus proche, qui était aussi désert. Mainteant qu' ils étaient seils, le brun méché blond dit d' une voix amusé, avec un sourire :

- Un petit mécanisme simple mais efficace, à l' aide d' un réveil, d' une corde, et de la boule de bowling de papa ...

Sai observa attentivement le sorcier, afin qu' il lui raconte ce qu' il avait fait, avec un peu plus de détails. Celui-ci s' en aperçut, et rajouta, en rigolant un peu, en repensant à son système :

- J' ai simplement attaché un bout de la ficelle au réveil, et l' autre bout autour de la boule. Je l' avais programmé à 16heure pile, lorsque le réveil à sonné, sa a légèrement tiré la ficelle, ce qui a suffit à faire tomber la boule que j' avais placé au bord de l' étagère. La boule de bowling à roulé comme elle devait, et à ainsi déclenché l' alarme. Rien de plus simple Sai!

Un rire se fit entendre, celui de Sai, qui se mit à applaudir son sorcier, fasciné par la ruse utilisé par son sorcier, afin que ses parents ne l' accompagnent pas à la gare.

Fin du Flash-Back..:

Un baillement bruyant sortit Hikaru de ce souvenir. Il se retourna, et rigola en voyant Sai voler vers lui, à moitié endormit, les cheveux tout emmelés, et le chapeau de travers. Hier, le jeune shugo chara était très fier de son sorcier! Il avait même demandé à aider pour l' année prochaine, afin de trouver une autre ruse pour ne pas que ses parents l' accompagnent.
Maintenant que Sai était levé, il alla prendre ses affaires, et partit faire sa toilette dans la salle de bain qui se trouvait juste derrière sa chambre, laissant ainsi le temps à son gardien de se réveiller. Une vingtaine de minutes plus tard, Hikaru revint dans la chambre, totalement réveillé cette fois-ci, rien ne vallait une bonne douche pour se réveiller! Habillé d' un jean et d' une chemise blanche, il commença à ranger ses affaires dans sa valise, sous le regard de Sai, qui était en train de manger un croissant, qui devait faire deux fois sa taille, accompagné d' un thé, tout cela amené par le serveur du bar, qui était lui-même un sorcier.
Ce ne fut qu' une demie-heure plus tard qu' Hikaru descendit, valise à la main, suivit de Sai. Il s' approcha du Baman, qu' il paya, pour ensuite sortir et prendre un taxi, direction la Gare. La voiture ne roula que pendant 20 minutes, mais cela n' empêcha pas à la note d' être bien salée! Durant tout le voyage, l' adolescent observait l' extérieur d' un air rêveur. Après deux mois d' absences, il allait retrouvé Poudlard. Il se mit à penser aux passages secrets du château, aux potions qu' il aimait tant faire, à la tour Griffondor, à ses amis, à Aki... Il se reprit, essayant de ne plus penser au garçon qu' il avait rencontré dans le PoudlardExpress, il y a 2ans de cela, et qui était, en plus, dans la même maison que lui, et qui restait pour le garçon, la meilleure des maisons, j' ai nommé ... Griffondor ( Yeaaaaaaaaaaaaaah! xD). Le Chauffeur n' aida même pas son jeune client à sortir la valise du coffre, une fois arrivé dans le Parking de la Gare. ET une fois payé, le chauffeur s' en alla, à la recherche d' un nouveau client sous le regard ébahis de Sai, n' étant toujours pas habitué aux voitures.

Les deux amis rentrèrent dans la gare, remplit de moldus, mais surtout d' élèves de Poudlard. Le sorcier de 13ans en reconnut quelques uns, beaucoup provenant de sa maison, mais il ne vit aucun de ses amis. Le tocket de train à la main, la poignée de sa valise dans l' autre, Hikaru suivit Sai, qui connaissait bien le chemin. Il était tellement heureux, qu' il était capable de se rendre sur le Quaie 9 les yeux fermés. Il ne suffit que de 5minutes à Hikaru et à son gardien de personnalité pour se retrouver entre le Quai 9 et le Quai 10. L' adolescent jeta un rapide coup d' oeil aurour de lui, pour savoir si la voie était libre ... Et elle l' était! Hikaru fonça vers le mur en pierre, qui séparait le Quai 9 du 10, et disparut, suivit de près par son Shugo Chara.
Quelques secondes plus tard, Hikaru et Sai se retrouvèrent sur le Quai indiquait sur son billet, le Quai 9 3/4. Un grand train était à l' arrêt, sur lequel était inscrit "PoudlardExpess", et de la vapeur sortait de la cheminée du premier Vagon. A grands coups de "Pardon", "Excusez-moi" et de "Pouvez-vous vous pousser s' il vous plait?" aux parents qui encombraient le Quaie, le garçon parvint à se frayer un chemin. Il arriva enfin à atteindre une des portes des wagons, et monta dans le train. D' un coup, le brouhaha était moins fort, heureusement pour les oreilles du garçon. Il se mit aussitôt à la recherche d' un compartiment de libre, ce qui était trè dur, vu l' heure qu' il était : 10heure53. Dans moins de sept minutes, le train allait emmener tous les élèves au château, et le garçon avait déjà envie d' être dans son dortoir, bien au chaud, dans son lit. Après plusieurs ouvertures de compartiments, excuses, car ils étaient occupés, et fermetures, il arriva au dernier compartiment ...

Le garçon croisa les doigts, et ouvrit le compartiment. Il constata avec un grand sourire qu' il était vide, tant mieux! Sai alla directement s' installer sur la banquette, tandis que son sorcier rentra, clalant sa valise dans le filet à bagages, pour ensuite s' asseoir sur la banquette moelleuse.

-Ah! Pas trop tôt, je commencer à fatiguer ... Sai ?Eho !Ok ...

Dit-il en posant son regard sur le Shugo Chara expert en go, qui venait de s' endormir. Quel apresseux celui-là alors! Un sourire amusé apparut sur les lèves du garçon, qui reporta ensuite son attention sur la fenêtre, qui ne montrait rien d' intéressant pou l' instant. Il ne regardait pas la fenêtre pour voir la paysage, mais pour savoir quand est-ce que le train allait commencer sa route vers Poudlard. Alors que le sommeil commençait à envahir le sorcier de 13ans, un bruit de porte se fit entendre. Hikaru quitta des yeux la fenêtre, pour les déposer sur la personne qui avait ouvert le compartiment. Le regard de l' adolescent se figea lorsqu' il reconnut le garçon, et son sourire disparut aussitôt. Un blanc se crééa quelques instants, durant lequel Hikaru se souvint de son rencontre avec lui, qui s' était très mal terminé. Oui, le garçon qui se tenait à l' entrée de ce compartiment avait été le premier ami sorcier d' Hikaru ... Mais aussi son premier ennemi. Le souvenir lointain de la dispute engendra plusieurs sentiments dans le coeur du "Sang-de-bourbe". Un mélange de tristesse, et de colère se fit ressentir en Hikaru. Ces sentiments firent briller ses yeux vert kaki, qui n' avaient pas l' air de vouleur quitter les yeux d' Akira. Il ne comprit pas la cause de la présence du jeune homme ici, un peu perdu.
Même s' il était toujours en colère contre lui, au fond de luk, Hikaru n' avait qu' une envie, que tout recommence à zéro, mais il saavit très bien que pour cela, il faudrait des excuses des deux côtés... Peut-être que son rival aurait le cran d' s' excuser, mais Hiakru, lui, était trop fier pour cela. Avant que le garçon ne lui dise quoi que se soit, Hikaru demanda d' une voix assez froide, une voix qu' il n' employait qu' envers lui :

- Qu' est-ce que tu veux Tôya ?

Ses yeux lançaient un regard perçant au garçon, attendant la réponse de celui-ci, une réponse qui n' allait surement pas se faire attendre. Il avait prit la précaution de parler à voix basse, afin de ne pas réveiller Sai. Hikaru connaissait très bien son shugo chara? Il était sûr qu' il allait lui dire qu' Akira ne méritait pas un ton aussi froid, et qu' ils devaient être solidaire, entres joueurs de Go ...
Le Go ... Voila à cause de quoi Akira et Hikaru, qui étaient partis sur de bonnes bases pour devenir amis, étaient maintenant devenus rivaux! Et oui, cette grande rivalité n' était dû qu' à quelques pierres noirs et blanches, et aussi qu' à un goban. Des vibrements très légers se firent sentir, signalant ainsi que le train n' allait pas tarder à d"marrer. Il ne devait rester qu' une minute ou deux, tout au plus pour laisser le temps aux jeunes sorciers de dire aurevoirs à leurs familles, à travers les fenêtres du couloir du train.


Dernière édition par Hikaru Shindo le Dim 4 Jan - 2:01, édité 4 fois (Raison : Simplement que le RP était trop long pour que je l' écrive d' un coup =P)
avatar
Hikaru Shindo

Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 31/12/2008

Dossier
Année: 3ème
Shugo Chara & pouvoirs procurés:
Relations:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum